faîtes-vous plaisir

La manucure à portée de main

LA MANUCURE à portée de MAIN

Érigé accessoire de mode, adulé, le vernis a détrôné le rouge à lèvres dans le beauty-case des femmes. Depuis, il nous en fait voir de toutes les couleurs et les Belges ne sont pas les moins «addicts», à en juger d’après les statistiques*. Et parce que nous n’avons pas toutes le temps de passer une heure au salon, voici une bonne raison d’apprendre le b.a.- ba de la manucure maison.


1. EQUIPEZ-VOUS !

Inutile de foncer illico sur votre vernis, pour réussir haut la main votre manucure, il est indispensable de passer par les mêmes étapes qu’au salon et, donc, de s’équiper des outils essentiels. 

A TOUJOURS AVOIR SOUS LA MAIN:




 

 

2. FAITES PLACE NETTE !

Pour commencer, LAVEZ-VOUS LES MAINS et NETTOYEZ LE DESSOUS DES ONGLES avec de l’eau tiède, une petite brosse et du savon doux. FINALISEZ EN HYDRATANT avec votre lotion, car rien de pire que de vernir sur des doigts secs.

ZOOM ENSUITE SUR LES CUTICULES. Après avoir posé un émollient ou une crème spéciale pour cuticules, patientez un moment pour qu’elles soient bien ramollies. Repoussez-les avec votre bâtonnet de buis et, si elles sont trop importantes, coupez-les avec une pince spécialement adaptée en tâchant de ne pas vous blesser. Ensuite, jouez les fins limiers ! 

Armez-vous d’une LIME A ONGLES adaptée à l’épaisseur et à l’état de santé de vos ongles. Les pros vous le diront : les ongles des mains ne se coupent ni avec un coupe-ongles ni avec des ciseaux ! Les limer est la meilleure solution. 



Après la matière, la manière

Pour leur donner la forme désirée sans les abîmer, limez toujours vos ongles dans le même sens, du bord vers le centre, avec la lime parallèle à l’ongle et non en biais, pour éviter de les fragiliser. Pour les raccourcir, utilisez le côté avec le grain plus épais et pour affiner, l’autre côté.

Pour finaliser, lissez l’ongle à l’aide de votre polissoir. Souvent intégré dans les limes, il sert, comme son nom l’indique, à polir et lustrer la surface de l’ongle avant la pose du vernis.

Ne limez JAMAIS vos ongles lorsqu’ils sont humides ! Les ongles étant poreux, vous les abîmeriez.

 

3. POSEZ LES BASES

On ne le répétera jamais assez : avant le vernis, il faut poser une base. La raison est très simple : elle protège l’ongle du vernis, en facilite l’application, aide à le faire adhérer et améliore sa tenue.

Vous pouvez choisir une base classique si vos ongles sont en bonne santé. Cependant, votre type d’ongles, l’âge, les mauvais traitements, des problèmes de santé peuvent en altérer l’aspect : ongles mous, cassants, déshydratés, striés, jaunis, dédoublés… Ne paniquez pas, à chaque problème sa solution : il existe aujourd’hui différents types de bases protectrices pour ongles, qui ciblent ces petits soucis.

 

4. MAIN BASSE SUR LA COULEUR !

La pose classique : une règle de trois

Inutile d’avoir des doigts de fée pour la réussir : un peu d’attention, beaucoup de patience (il faut que ça sèche entre les couches !) et la bonne technique suffisent.

Après avoir agité le flacon, enlevez l’excédent de vernis en tournant le pinceau à l’intérieur du goulot, puis posez une première couche plutôt fine. C’est elle qui va «dessiner» l’application. Partez de la base de l’ongle vers l’extérieur, en trois coups de pinceau : un au centre pour commencer et un sur chaque côté. Laissez sécher et appliquez une deuxième couche qui va bien recouvrir l’ongle et vraiment révéler la couleur. 

Terminez en posant un «top coat», qui va prolonger la tenue du vernis jusqu’à deux fois plus longtemps. Choisissez-le transparent pour une version classique qui sublime la brillance ou en version mate, très tendance en ce moment

 

 

Pour allonger l’ongle, laissez un espace entre la bordure de l’ongle et la peau.

 


La French Manicure : trucs et astuces pour ne pas la mettre à l’index 

Son quotient de désirabilité va de pair avec son degré de difficulté. Pour réussir votre French Manicure soyez donc futée ! Pensez aux autocollants à appliquer tels des pochoirs ou suivez notre méthode : prenez le vernis blanc et dessinez un arc de cercle sur le blanc de l’ongle du mieux que vous pouvez, même en débordant. Quand il est bien sec, si vous n’avez pas de stylo correcteur, trempez un coton-tige dans du dissolvant, essorez le surplus de liquide en l’appuyant contre le bord du flacon et corrigez le bord blanc pour qu’il fasse une jolie demi-lune. 

Posez ensuite le vernis rose transparent sur tout l’ongle et le «top coat» pour une parfaite finition. Encore trop compliqué ? Jouez le naturel en appliquant un vernis rose transparent et passez un crayon blanc sous l’ongle. Très éphémère mais bluffant ! 

 

 

Les faux ongles

Abîmés, rongés, vos ongles sont devenus la risée de vos copines «nail addicts». Inutile de désespérer, pourquoi (ou pour qui ?) croyez-vous que les faux ongles ont été conçus ? Aujourd’hui, ils se déclinent des plus fantaisistes pour faire la fête à l’effet le plus naturel possible pour masquer leur(s) défaut(s). De plus, la technique est très simple et ils se vendent le plus souvent en kit, afin d’avoir tout sous la main : colle et ongles de différentes tailles. On applique, on ajuste la taille et on lime, le tour est joué.